WEEK END DE FIN D’ANNÉE

Qui ? 18 teufeurs d’ASC.
Où ? Dans une immense baraque à Coupru dans le 77. La villa des Marseillais n’avait rien à nous envier, on avait même une cabane en bois et un dortoir (corporate ou bien ?).
– Quand ? Le 1er weekend des vacances de Pâques, pendant trois jours de folie.
– Pourquoi ? Pour se la coll… Pour développer l’esprit « corporate » et écouter du son voyons !

Vous savez, j’ai longtemps hésité avant d’écrire cet article, puis je me suis dit que ça pourrait être sympa d’avoir un souvenir version papier de ce week-end mouvementé (pôle rédac oblige, toi-même tu sais). Et les souvenirs de ce séjour sont si bons que c’est un plaisir de retranscrire cette atmosphère festive à tous nos lecteurs.

received_1145341539003258
ASC chillant au soleil

Je pense qu’il est important de souligner que ce week-end a été organisé en amont – ASC n’est pas une asso lambda voyons, pour faire la fête correctement, il faut être organisé ! C’est ainsi que plusieurs de nos joyeux lurons sont allés chez Métro pour le ravitaillement et surtout la boisson. Lorsque vous partez avec une association étudiante en compagnie de 18 personnes, vous savez que les fûts de bière vont se vider plus vite que le BPM d’un set de Manu Le Malin au château de Keriolet. Pour les non-initiés : c’est très… trop rapide. Je vous assure qu’aucun d’entre vous, chers lecteurs, ne peut s’imaginer la descente de certains membres d’Assas Sound Code (pour ne pas les humilier, nous dirons seulement que les prénoms commencent par un « L » et finissent pas « Ouis »).

Bon, assez parlé alcool, passons aux choses sérieuses : le système-son. Dans une asso de musique électronique mieux vaut y penser n’est-ce pas ? Et sur ce coup, ASC a mis le paquet (eh merci Aymeric). Afin de festoyer correctement, nous avions deux magnifiques caissons Bose, faisant assez de bruit pour faire danser les vaches et les paysans du coin sur des kilomètres. Je ne sais pas si cela les a fait danser, mais en tout cas nous avons apporté la dose de techno dans cette région pour les trois années à venir (et oui, en seulement trois jours…).
D’un autre côté, le « boum boum » presque incessant a probablement évité à toute la contrée d’entendre les bêtises qui se propageaient sous le toit de (jingle)… « wouuuahaaaa la villa ASCCC » (prendre le rythme des Chtis, sinon ça n’a aucun sens). Si les membres de cette asso sont des plus variés, on notera que certains personnages sont des plus surprenants (si ce n’est tous…).

Dans le top 3 des perles du week-end :

– La 3e place revient à Louis et son début d’idylle avec cette belle femme qu’est Heinekein (il a toujours eu un faible pour les néerlandaises). Entre les regards passionnés (photos à l’appui) et les balades incessantes du trampoline jusqu’au barbecue torse-nu, on a failli se demander s’il n’avait pas dormi avec.

FB_IMG_1557593675287
Louis et Aymeric (pas de photo avec le fût, on les garde pour les grandes occasions)

– La 2e place de ce classement revient à Mathilde pour son mouv’ mi-assis mi-debout pendant deux soirs d’affilés, perchée sur une chaise. En effet notre russe d’un soir (#Chapka) a chopé « the place to be » en étant postiche à côté des caissons. En plus d’être une danseuse acharnée, cette jeune femme semble avoir un vrai don pour le barbecue. La « boss » des saucisses nous a aussi surprise avec sa passion pour Koba LaD. On aurait même entendu dire qu’elle pourrait se le taper dans un monde parallèle tant ses punchlines la régalent… Mais chut, ça c’est de l’exclu ASC. (xoxo Gossip Girl.)

mathilde
Mathilde, chapka sur la tête comme promis

– La palme d’or de la personne la plus WTF du week-end revient donc à… roulement de tambours… AXEL. Sans surprise, je pense, pour les personnes présentes car Axel nous a ambiancé les 3 jours. En effet, le futur policier (#ACAB) a montré à l’assemblée qu’il aimait beaucoup de choses en ne s’exprimant que par des « J’aime ça, j’aime ça, j’aime ça ! » ou en faisant une promo non-stop du nouvel album de PNL en lâchant des « Au DD » toutes les quinze secondes. On ne le répétera jamais assez, l’abus de « sku sku sku » est dangereux pour la santé. Autrement dit, on a rapidement compris que ce qu’il se passait dans le cerveau de ce garçon dépassait l’entendement, cependant sa bonne humeur et son rire sincère restent je pense, la raison première pour laquelle il mérite la place sur le podium.

dj
Axel et Louis aux platines (au dd)

Même si ce classement n’est basé que sur trois personnes, il ne faut pas oublier de remercier l’Homme qui a fait de ce week-end, un vrai week-end de ravers acharnés : notre DJ phare – Gauthier. Jeune garçon calme et discret, lorsqu’il se place derrière les platines il met tout le monde d’accord grâce a ses performances musclées (oh p****n, je commence à parler comme dans les présentations de DJ de Fée Croquer – pardonnez-moi c’est la matrix). Sa présence a permis à l’asso de danser de manière endiablée jusqu’à 6h du matin – comme vous vous en doutez, ASC est toujours très appréciée par les voisins – donc merci Gogo !

gauthier
Merci Gogo !

Toutefois, sans vous mentir jeunes assassiens, Clara a quelques fois désiré passer dans un registre plutôt 90’s-00’s, comme tous les étudiants de cette génération, on a quand même kiffé chanter sur du Balavoine. Mais chut encore une fois c’est de l’exclu, parce que bon, Daniel on le kiffe mais pas très techno tout ça… !

Attendez… On me dit dans l’oreillette que je ferai mieux de faire de la promo positive plutôt que de raconter des stupidités (merci Noémie, j’ai bien entendu ton message, je vais bosser maintenant). Par où continuer ? Ah si, en plus d’avoir bien bu, ASC a aussi bien mangé et ce, grâce à l’esprit hyper corporate qui a été présent tout le long du séjour. En effet, le Ritz n’avait rien à nous envier et toutes les autres asso du monde auraient galéré, mais pas chez nous : chez ASC tout est toujours cool. Entre salades géantes, barbecues et énormes saladiers de pâtes au pesto, on peut dire que l’asso a dégusté des plats dignes des plus grands ! D’ailleurs on remerciera Victoire, Clara et Anna pour le boulot de « chefs » qu’elles ont assuré pendant ces trois jours.

Enfin chers lecteurs, même si cela n’est pas très pro il m’est indispensable d’offrir un paragraphe à ma chère présidente Noémie, qui en plus de rassembler les troupes, a adoré être respectée et même adulée par tout le monde. En même temps comment ne pas remercier la meilleure présidente d’asso d’Assas ? Jeune femme souriante et adorable, elle a réussi à concrétiser ce week-end et à lui offrir une dimension familiale. Alors, aux noms de tous tes petits poulains tapeurs de pieds : merci Nono !

nono.jpg
Merci Nono

Au total, ce week-end nous aura permis de nous créer des souvenirs, développer un esprit d’équipe, partager la passion et l’amour de la musique, faire des rencontres incroyables, festoyer comme jamais et surtout s’amuser. Il m’est impossible de retranscrire toutes les choses qui se sont passées, mais croyez-moi, je suis persuadée qu’aucune personne présente ne regrette son périple. Assas Sound Code aura baptisé de ses enceintes imposantes le petit village de Coupru.

Screenshot_2019-05-11-18-26-58
Début de soirée
screenshot_2019-05-11-18-26-07.png
Christopher, Anna et Victoire
FB_IMG_1557593661223
JJ et Victoire
FB_IMG_1557593742041
Clara et Louis

FB_IMG_1557590910189

received_356518161646627
La clique
received_375518766383314
Barbecue en préparation
alex
Alexandre dans son élément
FB_IMG_1557593630777
ASC jusqu’au bout de la nuit (coucou Rose)
FB_IMG_1557595599166
Alexandre, Laïla et Gaëlle
FB_IMG_1557595634701
Axel et Aymeric, en bonne compagnie
FB_IMG_1557595613015
Gauthier et Gaëlle, envoûtée
FB_IMG_1557595643561
La clique part. 2 (RAVERS OU PAS ?)

Sans vouloir trop m’avancer, ASC Festival dans le 77 c’est pour bientôt !

Par Jeanne-Sophie Muriel ou JJ pour les vrais