Assas Sound Code à la Peacock Winter

24 000 festivaliers, 18 heures de son et deux warehouses en ébullition : la deuxième édition hivernale de la Peacock Society a tenu toutes ses promesses. Côté line-up : des classiques comme Ben Klock ou Larry Heard, et des révélations plus récentes de la scène techno européenne avec Anetha ou Bjarki. L’équipe d’Assas Sound Code était au parc floral de Paris pendant ces deux jours, l’occasion d’un report sur un week-end … « bouillant ».

Le vendredi soir, c’est un son franchouillard qui accueille les premiers festivaliers de cette édition, avec la house parfumée de Bon Entendeur au premier passage de la Squarehouse (petite scène), puis Roman Poncet pour le 2ème set de la warehouse (grande scène). Le français ouvre la voie à Paula Temple, qui va réchauffer le dance-floor avec un set détonnant. La Djette allemande, au moyen d’une techno industrielle, minimale et très puissante, a fait vibrer le bois de Vincennes tout entier.

Côté Squarehouse, le boss de la house made in Chicago Larry Heard entame un live avec son acolyte et invité surprise Mister White. A notre grand regret nous sommes restés sur notre faim, la faute à un manque de rythme. Viens ensuite Omar-S et son set house made in Detroit, rempli de vocaux bien ciblés et très bien accueilli par la foule (on a entendu à de nombreuses reprises les mots « no war », mais aussi … « no walls », Donald T. a dû se boucher les oreilles).

Il est déjà 5 heures, on n’a pas vu le temps passer. Dans la warehouse, Ben Klock entame le closing. Le début de son set est tout en maîtrise, devant une foule qui danse à corps perdus. Une techno efficace, minimale et puissante, pour clore cette superbe soirée. Il est 7 heures, le soleil commence à se lever sur le parc floral, il est temps de rentrer dormir.

La deuxième soirée s’ouvre dès 22h avec Anetha du label BLOCAUS, qui délivre une techno rapide et puissante, à grand renfort de BPM pour plonger dans le grand bain les festivaliers. Le public est venu tôt cette fois pour pouvoir voir celle qui a officié à la Possession et au Berghain il y a quelques semaines.

Seth Troxler prend le relais dans une warehouse archi comble pour un set haut en couleurs et variés en sonorités, alternant techno puis house, on aime la prise de risque chez Assas Sound Code !

Puis vint le tour de la tête d’affiche Modeselektor. Le duo allemand avait teasé sa venue sur twitter, annonçant « un set à 135bpm ». Il a tenu ses promesses avec un set décoiffant, qui restera parmi les grands moments de cette Peacock hivernale.

La transition avec Âme, le duo composé de Franck Wiederman et Kristian Beyer est parfaite. Réuni pour l’occasion dans un format b2b, le duo conclue de la plus belle des manières ce week-end riche en émotions.