L’Igloofest, un festival de musique électronique à la belle étoile sur le Vieux-Port de Montréal.

Assas Sound Code a voulu changer d’air en traversant l’Atlantique après les partiels et en a donc profité pour faire un tour à l’Igloofest à Montréal ! On vous raconte.

Igloofest est un festival qui rassemble depuis 11 ans les amateurs de musiques électroniques, venus danser à la belle étoile sur Vieux-Port de Montréal. Cette année le festival s’étalait sur 4  week-ends du 12 janvier au 19 février et a vu passer Carl Cox, Laurent Garnier, Joris Voorn, Jennifer Cardini, Green Velvet, Chris Liebing ou encore Louisah.

Le samedi 27 janvier était le jour où Monsieur Laurent Garnier, invité tant attendu du festival, a délivré un set de 3h30 (soit 30min de plus que prévu, pour le plus grand bonheur des festivaliers).

‘’Lolo’’ comme on aime bien l’appeler nous a fait part de son univers avec un set très varié, mélangeant deep house, jazz et musiques du monde, où l’on a également entendu son tube the man with the red face.

Son set a transformé la scène principale, la scène « SAPPORO », en un dancefloor géant.

Le festival comprenait une second scène, plus petite mais qui n’en était pas moins festive . Nommée “SCÈNE VIDÉOTRON »,  le dj Granbuda tenait son rang malgré le froid.

L’originalité de l’igloofest, c’est de réussir à rassembler plusieurs milliers de personnes sous des températures qui descendent de 0 a -15 degrés environ. Cela n’empeche pas les festivaliers de danser avec leur doudounes et bonnets. Le décor du festival est conçu pour rappeler les températures glaciales montréalaises avec des bars, des sculptures et même des sièges en glace! Nombreux sont ceux qui viennent en tenue de ski ou arborant des déguisements toujours originaux, c’est d’ailleurs ce qui a forgé l’identité de l’Igloofest. Toutes les semaines, il y a un thème à respecter. Ce weekend là (26-28 janvier) c’était “Cosmos”.

16300132_1239474609440934_3188425765897707043_o.jpg

Ce fut donc une expérience originale et très festive ! Les Montréalais dégagent une énergie très positive, très différente de ce que l’on peut trouver en France et en Europe. La soirée nous a semblée trop courte et c’est à contrecœur que nous avons quitté le vieux port de Montréal, mais le fait d’aller à un festival en plein air au milieu de l’hiver Canadien rend cette expérience inoubliable.

Camila Silva