Les 5 bonnes raisons d’aller au Peacock Society, les 17 et 18 février prochain.

Le Peacok society revient les 17 et 18 février 2017, pour une nouvelle édition qui s’annonce bouillante. Assas Sound Code te donne les 5 raisons de vite récupérer ta prévente pour cette session hivernale hors-normes.

1) Parce que le line-up est une véritable dinguerie.

De la valeur sûre Ben Klock, DJ résident du fameux Berghain à Berlin et leader du label Klocksworks qu’il partage avec DVS1, au groove industriel de Paula Temple, il y en aura pour tout les goûts le vendredi soir de l’ouverture, en passant par la techno minimale et la house envoûtante de Larry Heard. Trax Magazine parle tout simplement « d’un défilé de pointures ».

Pour le samedi, Chris Liebing, tout droit venu de Franckfort, accompagnera de nouveaux noms de la scène techno-electro, l’occasion d’allonger la liste de tes abonnements soundcloud et de découvrir plein de mix et labels qui vont cartonner dans les prochains mois.

2) Parce qu’il y aura deux fois plus de son que l’année dernière.

Plus de 10 000 personnes pour 10 heures de fête, la première édition hivernale de la Peacock avait fait une entrée en matière remarquée en janvier 2016. Cette année, l’agence WE LOVE ART repart à l’assaut du parc floral de Paris non pas pour une nuit, mais deux ! Qui a dit qu’un festival ne pouvait se dérouler qu’en été ?

3) Parce que c’est la dernière occasion de faire une grosse teuf avant le deuxième semestre.

La fin des oraux est le 28 janvier, le Peacock society, c’est donc l’occasion de finir en beauté tes 3 semaines de rave post-partiels, avant (d’essayer) de te remettre au boulot pour de vrai et de récupérer tes points perdus pendant les rudes partiels d’hiver.

4) Parce que le lieu est cool.

Le parc floral de Paris, à Vincennes, c’est l’endroit idéal pour venir enflammer le dance floor avec ta polaire et tes gants. Et en terme de lumières et de mise en scène, l’agence WE LOVE ART s’y connaît, après avoir notamment transformé le ponts des invalide en bal électro géant lors de la dernière nuit blanche.

5) Enfin, parce que ton association préférée y sera.

Impossible pour Assas Sound Code de rater cet événement hors du commun, en tant que représentant de la musique éléctronique Assasienne.

 

Quentin Pasquiou